/Bas-Rhin. 21 projets innovants et structurants pour mieux lutter contre la Covid-19

Bas-Rhin. 21 projets innovants et structurants pour mieux lutter contre la Covid-19

Publié dans LesEchos.fr le 16 décembre 2020. Le collectif ‘‘Territoires santé de demain’’, piloté par l’Eurométropole, vient de rendre public les résultats de son appel à manifestation d’intérêt. Lequel vise à prévenir la Covid-19 et à mieux s’organiser pour en limiter les impacts.

La crise de la Covid 19 a révélé la nécessité de combler des failles en termes d’organisation des soins et de prévention. Des besoins auxquels répondent les 21 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé cet l’été par le collectif ‘‘Territoires de santé de demain’’ (TSD). Lequel regroupe une vingtaine d’acteurs de la santé et de l’innovation ainsi que dix collectivités du Pays-de-Saverne, de la Plaine, du Plateau et de l’Eurométropole dont la ville de Strasbourg. 567 000 personnes sont ainsi concernées par ce collectif.

Budget prévisionnel de 115 millions d’euros

Piloté par l’Eurométropole de Strasbourg, TSD fait lui-même partie des 24 lauréats de l’appel à projets ‘‘Territoires d’innovation’’ lancé en 2018 par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) et la Banque des territoires. À ce titre, le collectif va percevoir du Programme d’investissement d’avenir (PIA) 10,6 millions d’euros de subvention par l’État et environ 25 millions d’euros de prises de participation pour cofinancer des actions innovantes. Lesquelles représentent, au total, un budget prévisionnel de 115 millions d’euros. Étalé sur une durée de dix ans, ce programme prévoit, entre autres, de diviser par deux le taux de non recours aux soins pour passer de 8,2 % à 4,1 %. Il s’agit aussi d’accroître le nombre de start-ups en e-santé et prévention.

100 000 euros maximum par candidat

Ces enjeux constituent le fil rouge des AMI lancés par TSD. Deuxième du genre, celui de juin s’inscrit dans le contexte de la crise de la Covid-19. Il s’agit d’œuvrer à la prévention de cette maladie. Mais aussi de pérenniser les actions et méthodes d’organisation qui ont émergé lors de la crise. Cet AMI dispose d’un million d’euros en cofinancement dont une moitié (soit 500 000 euros) au titre des actions d’investissement et l’autre moitié pour les actions de fonctionnement. L’AMI vient d’aboutir à la sélection de 21 lauréats. Selon les projets retenus et leur degré de maturité, les enveloppes budgétaires peuvent atteindre 100 000 euros.

Une flopée d’innovations

Parmi les innovations portées par les lauréats, citons le projet BiMyGuide des Hôpitaux universitaires de Strasbourg. Il s’agit de réaliser un prototype de canne-bidirectionnelle pour malvoyants et aveugles afin de les aider à respecter les distances de sécurité. Autre innovation, ce simulateur d’échographie pulmonaire pour la formation médicale porté par Insimo. À noter aussi cette solution logicielle d’hypnose médicale d’HypnoVR. Laquelle concerne les patients en post-réanimation Covid mais aussi l’accompagnement des soignants pour l’aide à la gestion du stress. Citons enfin l’accès à la santé et l’hygiène des personnes démunies, grâce aux commerçants. Un projet porté par la Cloche Grand Est. Cet AMI devrait également faire la jonction avec la création d’un fonds d’impact bien-être et prévention en santé. Prévu dans le cadre du programme mené par TSD, il devrait être mis en œuvre dès l’an prochain.

© Eliane Kan

Crédit photo © Guillaume Piron / Unsplash