/Morbihan: BCF Life Sciences bénéficie d’aide de l’État pour augmenter sa capacité de production

Morbihan: BCF Life Sciences bénéficie d’aide de l’État pour augmenter sa capacité de production

L’entreprise spécialisée dans la production d’acides aminés fait partie des dix projets lauréats bretons épaulés par l’État au titre des Territoires d’industrie.

Plus de trois mois après avoir été lancé, l’appel à projets – Soutien à l’investissement industriel dans les territoires lancé par Territoires d’industrie et Bpifrance a déjà soutenu 253 projets. Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du Plan de relance pour l’industrie. Il représente un investissement industriel de 1,4 milliard d’euros et plus de 5 000 créations d’emplois. Ces chiffres ont été communiqués lors de la 3ème assemblée générale des Territoires d’industrie qui s’est tenue le 15 décembre dernier. Sur les 253 projets lauréats, dix concernent la Bretagne. Ces entreprises industrielles représentent un potentiel de 315 nouveaux emplois pour 38 millions d’euros d’investissement industriel soutenu et 6,5 millions d’euros d’aides. Parmi ces lauréats, citons BCF Life Sciences, seule entreprise morbihannaise retenue.

65 % des ventes à l’export

Créée en 1986 et située à Pleucadeuc au cœur de la Bretagne sud, cette PME rassemble 180 salariés dont une centaine travaille à la production. Son activité consiste à extraire de la kératine à partir de plumes de volaille. De cette protéine, l’industriel en tire des acides aminés destinés à différentes applications. À savoir, la pharmacie ainsi que la nutrition humaine, animale et végétale.

« Ces chiffres sont en progression de l’ordre de 5 % à 6 % par rapport à 2019 »

Ces produits intéressent majoritairement l’export sachant que les ventes à l’étranger représentent 65 % des 40 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés par la PME en 2020. « Ces chiffres sont en progression de l’ordre de 5 % à 6 % par rapport à 2019 », précise Jacques Pidoux, le président de l’entreprise. Ce dernier et son associé Renaud Sergheraert bénéficient de l’accompagnement du fond d’investissement français MBO & CO.

800 000 euros de subvention

Fort de cet appui, BCF Life Sciences investit habituellement 10 % de son chiffre d’affaires dans son outil industriel. La subvention de Bpifrance qui s’élève à 800 000 euros s’inscrit dans le cadre d’un nouveau programme d’investissement de 6,2 millions d’euros. De quoi augmenter de manière significative sa capacité de production pour ces trois prochaines années. L’entreprise compte aussi réduire ses émissions de bruits et d’odeurs et son transport intra-sites. Grâce à ce nouveau programme d’investissement, l’entreprise prévoit de créer 29 emplois.

Remplacement des pesticides

L’entreprise se développe avec ses clients existants tout en gagnant de nouveaux marchés. Parmi lesquels, le remplacement des pesticides par ses acides aminés destinés à faire grandir la plante, à accroître sa biomasse et à augmenter ses défenses.

« Nous estimons que la nutrition végétale va croître de plus de 15 % par an »

Une application prometteuse. « Nous estimons que la nutrition végétale va croître de plus de 15 % par an », prédit Jacques Pidoux qui vise avec cette application les pays d’Europe et d’Asie du sud-est.

© Eliane Kan

Crédit photo © BCF Life Sciences