/Morbihan: Trois territoires se mobilisent contre le chômage de longue durée

Morbihan: Trois territoires se mobilisent contre le chômage de longue durée

Publié dans LesEchos.fr le 23 décembre 2020. En 2021, un appel à projet national sera lancé afin d’élargir le champ de l’expérimentation Territoire zéro chômeur de longue durée. Trois collectivités morbihannaises sont candidates : la ville de Vannes, De l’Oust à Brocéliande Communauté et Centre Ouest Bretagne.

Les personnes durablement privées d’emploi sont à la double peine. En plus des problèmes financiers rencontrés, elles souffrent d’isolement social. Or ces personnes disposent sûrement de compétences qui pourraient être utiles aux habitants et aux entreprises de leur commune ou de leur quartier. D’où l’intérêt de l’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée (TZCLD) à laquelle souhaitent participer trois territoires dans le Morbihan : Centre Ouest Bretagne, De l’Oust à Brocéliande Communauté et la ville de Vannes. Chacun d’entre eux veulent répondre à l’appel à projets qui sera lancé en 2021.

Financement assuré par l’État et les départements

Encadrée par deux lois successives, celle du 29 février 2016 et tout récemment celle du 14 décembre 2020, l’expérimentation TZCLD consiste à recruter, via des entreprises à but d’emploi (EBE), des personnes durablement privées d’emploi pour des activités utiles à la collectivité mais jusqu’ici absentes sur le territoire. Par exemple, une recyclerie, une conciergerie ou une épicerie solidaire. Le financement est assuré par l’État et les départements à hauteur de 17 000 à 18 000 euros pour un équivalent temps plein. À charge pour l’EBE de trouver le complément grâce à ses activités. 

135 projets émergents

Rappelons que l’expérimentation a déjà démarré en 2016 avec dix territoires qui ont généré un millier d’emplois environ. La loi du 14 décembre 2020 vient d’ailleurs d’en prolonger la durée et d’élargir son champ à au moins 50 territoires supplémentaires pour une durée de cinq ans. De quoi susciter des candidatures. L’association nationale TZCLD enregistrait déjà début décembre plus de 135 projets émergents. Certains sont déjà très avancés.

Création d’une épicerie sociale

C’est le cas du projet porté par l’association Tous vers l’emploi qui œuvre depuis 2016 dans le cadre de l’expérimentation TZCLD pour le territoire Centre Ouest Bretagne (COB). À cheval sur deux départements, ce territoire regroupe huit communes réparties sur le Morbihan et les Côtes d’Armor. Le projet se concrétise notamment par la création en mars dernier d’une épicerie sociale. D’autres activités vont suivre. Si le projet est retenu, il permettrait de recruter près de 160 chômeurs de longue durée en CDI.

Plus de 2 000 habitants visités

De son côté, le projet TZCLD de Vannes se concentre sur le quartier prioritaire de Ménimur où résident quelque 270 personnes durablement privées d’emploi. C’est du moins ce qu’a recensé l’association Nov Ita en charge du projet. Laquelle regroupe 80 à 100 bénévoles dont des personnes elles-mêmes privées d’emploi. Ces bénévoles ont effectué, entre autres, du porte-à-porte afin de recenser les activités existantes et d’identifier les compétences, besoins et désirs de chacun. Plus de 2 000 habitants et entreprises ont été visités. Parmi les besoins exprimés, citons la fabrication de meubles en bois ainsi qu’une conciergerie qui propose des services d’assistance administrative et de formation au numérique.

Projet de recyclerie

Pour sa part, De l’Oust à Brocéliande Communauté, qui représentent 40 000 habitants, va se concentrer d’abord sur quatre de ses 26 communes puis sur deux autres sachant qu’il est conseillé de ne pas dépasser plus de 10 000 habitants par projet. 80 personnes privées durablement d’emploi ont été identifiées. Dans cette première phase, une coopérative éphémère va être lancée en avril prochain pour servir de tremplin à la future EBE. Les réflexions débouchent notamment sur une recyclerie proposant de réparer des vélos, des ordinateurs, etc. À condition que le projet porté par De l’Oust à Brocéliande Communauté soit retenu. Dans ce cas, une quinzaine de personnes devraient être recrutées pour commencer.

© Eliane Kan

Crédit photo © De L’Oust à Brocéliande communauté